Dans l’imaginaire collectif, les pâtes sont ce qu’il y a de plus simple à faire. Il suffit de les verser dans une casserole remplie d’eau, de laisser cuire et de déguster, non ? Mais, pour déguster des pâtes dans les vraies règles de l’art, il y a plusieurs bonnes habitudes à adopter : elles impliquent notamment de tenir compte de la structure moléculaire de cet aliment. Les pâtes contiennent beaucoup d’amidon et il ne faut pas oublier cette caractéristique quand on les fait cuire.

Choisir le bon type de pâtes
Choisir le bon type de pâtes

Se donner beaucoup de mal pour préparer une bonne sauce et tout gâcher en ne choisissant pas le bon type de pâtes, c’est quand même dommage, non ? Retenez donc que les pâtes rayées sont tout spécialement conçues pour bien absorber les sauces mais plus précisemment :

les pâtes longues et fines sont adaptées aux sauces assez liquides qui vont glisser sur les pâtes, les pennes striées ou les pâtes spirale sont parfaites pour les sauces tomate mijotées, plus épaisses et les pâtes courtes et un peu creuses sont idéales pour les sauces avec des morceaux.

Mettre suffisamment d’eau

Mettre suffisamment d’eau

Les pâtes sont un aliment qui a besoin de cuire dans un grand volume d’eau : seulement ainsi elles pourront bien libérer l’amidon qu’elles contiennent. Comptez donc 1 litre d’eau pour 100 g de pâtes si vous voulez être sûrs d’obtenir des pâtes al dente.

Ne pas mettre d’huile dans l’eau des pâtes
Ne pas mettre d’huile dans l’eau des pâtes

Beaucoup de gens ajoutent un filet d’huile dans leur eau de cuisson pour éviter que les pâtes n’attachent. Cela ne sert à rien si vous suivez bien les règles d’or de notre article.

Bien saler l’eau

Bien saler l’eau

On a longtemps débattu pour savoir quel était le meilleur moment pour saler l’eau : au moment de l’ébullition ou avant ? Les dernières recherches semblent montrer que, quoi qu’il en soit, cela n’a que très peu d’impact sur le temps de cuisson des pâtes. Ce qui compte vraiment, en revanche, c’est de mettre la quantité suffisante de sel. Comptez 1 cuillère à café (7g) de sel pour 100g de pâtes. C’est important pour que vos pâtes soient bonnes.

Respecter les temps de cuisson

Respecter les temps de cuisson

Si vous voulez obtenir des pâtes bien « al dente », surveillez régulièrement la cuisson en goutant à vos pâtes avant le temps de cuisson indiqué sur votre paquet. Evitez de les faire trop cuire car cela a des répercussions non seulement sur la texture des pâtes mais aussi sur l’index glycémique.  Faites attention aussi à bien faire cuire vos pâtes sans couvercle dans de l’eau bouillant à gros bouillons – sans quoi vos pâtes ne présenteront pas la bonne consistance.

Utiliser une écumoire

Utiliser une écumoire

C’est une habitude que nous avons presque tous : égoutter les pâtes dans une passoire. Il vaudrait cependant mieux utiliser une écumoire. Vous pourrez ainsi mettre les pâtes directement dans la poêle où vous aurez préparé votre sauce et utiliser un peu de cette eau de cuisson pour lier le tout : il suffira de laisser mijoter 1 minute (pas plus) avant de déguster. C’est comme ça que font les chefs dans les restaurants italiens.

Ne pas rincer à l’eau froide

Ne pas rincer à l’eau froide

Vos invités viennent de vous appeler pour vous dire qu’ils auront du retard et vous n’avez rien trouvé de mieux pour stopper la cuisson que de rincer les pâtes sous un jet d’eau froide ? Dommage car cela va leur ôter tout leur amidon – ce qui empêchera votre sauce de bien adhérer. C’est pourquoi le seul cas où passer les pâtes sous l’eau froide peut se justifier est celui de la salade de pâtes – et encore : les plus intransigeants vous diront que cela nuit au goût et ils vous conseilleront donc (pour éviter qu’elles ne collent entre elles) de les déposer plutôt dans un récipient large et plat et d’ajouter de suite l’huile d’olive.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)